Jean-Michel Aubry
Jean-Michel Aubry est psychiatre-psychothérapeute FMH et a réalisé sa formation post-graduée à Genève, aux Etats-Unis (San Diego) et à Lausanne. Professeur ordinaire à la Faculté de médecine de Genève et médecin-chef du Service des spécialités psychiatriques, Jean-Michel Aubry est également, depuis le 1er janvier 2015, chef du Département de santé mentale et de psychiatrie des Hôpitaux Universitaires de Genève. Au plan de la recherche, ses intérêts sont centrés depuis une quinzaine d’années sur les réponses biologiques au stress et sur la neurobiologie des troubles de l’humeur ainsi que la prévention des récidives thymiques. Un autre domaine de recherche concerne la prédiction de la réponse versus non réponse au lithium. Jean-Michel Aubry est l’auteur d’une centaine de publications et a publié plusieurs ouvrages dans le domaine des troubles bipolaires.

Francesco Bianchi-Demicheli
Francesco Bianchi-Demicheli est médecin adjoint agrégé à l’Hôpital universitaire de Genève et responsable de la Consultation Médecine sexuelle aux Hôpitaux universitaires de Genève. Son champ de recherche privilégié est la neurobiologie de la fonction sexuelle et ses troubles, ainsi que les relations affectives et interpersonnelles. Il a collaboré avec des prestigieux centres de neurosciences aux Etats unis et au Canada dans le domaine de la neuromagerie (fMRI, EEG) avec lesquels il a réalisé des recherche pionnières et totalement novatrices. L'application des nouvelles connaissances, issues de cette ligne de recherche novatrice, intégrées à la pratique clinique, constitue un atout majeur pour le développement de nouvelles thérapies adaptées aux besoins des patients/es souffrant de troubles de la fonction sexuelle et de difficultés relationnelles.

Géraldine Coppin
Géraldine Coppin est docteure en psychologie, enseignante et chercheuse à l’Université de Genève. Ses recherches portent sur la perception des odeurs et des goûts, ainsi que sur les liens entre émotions, préférences et prise alimentaire. Pour cela, elle utilise des méthodes issues de la psychologie ainsi que des neurosciences.

Corrado Corradi Dell Acqua
Corrado Corradi Dell'Acqua a obtenu un PhD en Neurosciences Cognitives à Trieste (Italie). Sa recherche, durant les postdocs qui ont suivi s'est concentrée sur les représentations corporelles et la cognition incarnée. En 2009, il rejoint le NCCR des Sciences Affectives à Genève, dans le laboratoire du Prof. Patrik Vuilleumier et étend ses recherches au domaine des expériences douloureuses. Il étudie les mécanismes cérébraux communs à la représentation de la propre douleur et de celle observée chez autrui. Il s'intéresse aussi à comprendre dans quelle mesure la représentation de la douleur dans le cerveau humain est partagée avec celle d'autres expériences aversives (comme le dégoût). En 2015, Il obtient un poste de professeur boursier à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education de l'Université de Genève pour étudier comment le cerveau évalue les états douloureux des autres et comment cette évaluation peut être influencée par des facteurs sociaux, contextuels et éducatifs (par exemple, l'éducation en médecine).

Didier Grandjean
Didier Grandjean est professeur associé à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education et au Centre Interfacultaire en Sciences Affectives de l’Université de Genève. Il dirige le laboratoire « Neurosciences of Emotion and Affective Dynamics ». Les travaux menés dans son groupe s’intéressent principalement aux processus psychologiques et cérébraux de la perception et de la production d’expressions émotionnelles, particulièrement dans le domaine auditif et vocal, mais également dans les autres modalités sensorielles, et leur intégration au système de valeurs des individus.

Olga Klimecki
Dr. Olga Klimecki est une chercheuse en neuroscience et psychologie à l'Université de Genève. Avec les Prof. David Sander et Prof. Patrik Vuilleumier elle travaille sur le rôle des émotions dans la résolution de conflits et sur les effets de la méditation sur le bien-être des personnes âgées. 

Camille Piguet
Après des études de médecine réalisées à Genève, Camille Piguet a entamé en 2008 un MD-PhD en Neurosciences, sous la codirection du professeur Gilles Bertschy, psychiatre, et du professeur Patrik Vuilleumier, en neurosciences cognitives. Depuis la fin de sa thèse,  elle poursuit en parallèle grâce à une bourse de "clinical scientist" du NCCR Synapsy (Fond National Suisse pour la Recherche) une activité de recherche et d'enseignement comme maître assistante à la Faculté de médecine de Genève, avec la mise en place et la coordination d'un projet de recherche axé sur les marqueurs de vulnérabilité du trouble bipolaire, et une activité clinique au sein du département de Santé Mentale et Psychiatrie des HUG.

Andrea Samson
Dr. Andrea Samson a fait son thèse de doctorat à l’Université de Fribourg sur les mécanismes de l’humour. Cette recherche l’a mené à s’intéresser à l’humour chez les personnes atteintes d’un trouble du spectre autistique (TSA). Pendant son post-doctorat à l’Université de Stanford, Californie, elle a focalisé sa ligne de recherche sur le rôle de l'humour dans la gestion des difficultés quotidiennes et la régulation des émotions dans les TSA. Actuellement, Dr. Samson s’intéresse à la large palette de phénomènes impliqués dans le domaine des émotions positives. Avec son équipe, elle teste à présent l’efficacité d’un entraînement psycho-éducatif dédié aux personnes sans ou avec un trouble neuro-développemental dans le but d’améliorer la gestion des émotions et d’augmenter les émotions positives.

David Sander
David Sander est professeur de psychologie et directeur du Centre interfacultaire en sciences affectives (CISA) de l’Université de Genève. Après des études de mathématiques, de psychologie et de sciences cognitives à Paris et à Lyon, il a rejoint en 2002 la Section de psychologie de l’Université de Genève au sein de la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation. Il y est maintenant professeur ordinaire où il y dirige le Laboratory for the study of Emotion Elicitation and Expression (E3 Lab). En 2012, il est devenu directeur du Centre interfacultaire en sciences affectives (CISA), situé dans le Campus Biotech, à Genève. Ses recherches portent sur les mécanismes impliqués dans le déclenchement de l’émotion et sur la manière dont ces mécanismes modulent la réponse émotionnelle ainsi que l’attention, la mémoire et la prise de décision. Pour ses recherches, il a été le lauréat du Prix Latsis National 2013.

Elise Wattendorf
Elise Wattendorf a accompli sa formation primaire et le gymnase à Fribourg. Elle a poursuivi ses études à la Faculté des sciences naturelles ou elle a terminé avec une licence en 1997. Dorénavant elle se spécialise en imagerie fonctionnelle du cerveau: depuis 1999 et dans le cadre de ses études de doctorat à la Faculté de Médecine, Département d’Anatomie de l’Université de Bâle elle s’intéresse pour les activités cérébrales liées au plurilinguisme. Ces études s’achèvent en 2006 avec une thèse, intitulée: „Effects of early second language acquisition on the cortical language network in multilinguals: evidence from fMRI”. En 2007 elle joint le groupe du professeur Celio au Département de Médecine, Unité d’Anatomie de l’Université de Fribourg ou dès lors elle se consacre principalement à l’étude du rire, notamment à sa représentation dans le cerveau.